vendredi 5 avril 2013

Point économique sur le Cambodge




La monnaie du Cambodge est le riel (1euro=5 230.43 riel) qui est indexé sur le dollar américain. Les échanges au Cambodge peuvent se faire dans ces deux monnaies.



L’économie du Cambodge repose essentiellement sur 3 secteurs : l’agriculture, le textile et le tourisme. Jusqu’en 2007, le pays a connu des décennies de croissance avec une moyenne de 8% tout en atteignant des pics (13,5% en 2005 et 10,8% en 2006) grâce à l’ouverture de ses frontières et de sa position de carrefour entre l’Inde et la Chine. L’agriculture, essentiellement centrée sur le riz, l’hévéa et le manioc est la base de l’activité économique en employant 80% de la population active et produit un tiers de la production internationale. Le secteur textile représente entre 75% et 95% des ventes du Cambodge à l’étranger, 319 000 travailleurs et 16% du PIB. Le tourisme c’est 2,5 million de visiteurs en 2010-2011 et de nombreux projets d’infrastructure financés par les pays développés.



En 2009, la crise a eu un effet notoire sur le tourisme, et les exportations de textile amenant le pays au bord de la récession (évité de justesse par un investissement de l’état). Mais en 2010 la reprise était là. Et en 2011, la croissance économique et le dynamisme de l’économie ont de quoi faire dresser les cheveux de Sarkozy… (ça lui permettra de paraitre plus grands vous me direz !! mais je m’égare…). La croissance économique du Cambodge pourrait atteindre les 8,7% cette année, a déclaré le Premier ministre Hun Sen. Le tourisme et le textile y sont pour beaucoup, mais le Cambodge doit diversifier ses exportations pour pouvoir atteindre des pays tels que les Etats Unis ou les membres de l'Union européenne."Tout en maintenant et en améliorant le commerce cambodgien avec les marchés existants, nous devrions pouvoir intégrer d'autres marchés, comme la Chine et autres pays de la région, qui absorbent plus de produits agricoles " a dit Hun Sen lors d’une cérémonie pour les étudiants de la National University of Management qui s’est déroulé hier à l’île du Diamant.



Le nombre total des investissements rapportés en 2011 a fait un bond spectaculaire de 159% par rapport à la même période l'année dernière.  Selon le Conseil de Développement du Cambodge (CDC), l'investissement dans l'industrie a augmenté de 203,48 %, le tourisme de 1.993,57 % et le secteur agricole de 31%. Les experts affirment que la stabilité politique du pays et son ouverture économique sont les deux facteurs majeurs de croissance. En outre, les bonnes performances économiques de la région contribuent à sa croissance. Les investissements de la part du Royaume Uni sont numéro un avec 2 milliards de financement à l'industrie chimique, la Chine n'est que troisième, suivie de près par le Vietnam.
Trois petites info pour montrer l’ouverture de l’économie :
ü  Le Cambodge a adhéré à l’ASEAN (Association des nations de l'Asie du Sud-Est, équivalent de notre union européenne) en 1999 et en assurera la présidence en 2012
ü  La Bourse du Cambodge a officiellement ouvert en juillet dernier, sur les traces des places boursières de Bangkok ou du Laos.
ü  Le Cambodge va bientôt commencer à exporter du riz en Afrique.



Bien que très dynamique, l’économie est plombée par une forte corruption des dirigeants.
Enfin deux dernières nouvelles qui pourraient nous intéresser
·         pour des petits week end ou pour ceux qui restent plus longtemps : deux compagnies aériennes vont très prochainement lancer des vols directs reliant Sihanoukville (la station balnéaire du cambodge) à Siem Reap (là où on sera !) à en croire Tek Rethsamarach, secrétaire d’état au Conseil des Ministres, interrogé par le Phnom Penh Post. A revoir !!
·         Depuis le 1er novembre, le marché de la bière accueille un petit nouveau : la Cambodia Beer. « Lgoût de la bière est notre priorité numéro 1 », assène le responsable marketing de la Cambodia Beer, « nous avons passé du temps à rechercher le goût qu’aurait notre bière ». Au final, selon Borom Chea, « c’est une bière dont le coût est moyen mais dont le goût ne l’est pas ».
En guise de résumé, voici les cinq raisons d’investir au Cambodge (selon ccfcambodge.org)
  • L'économie du Cambodge est l'une des économies les plus ouvertes d'Asie. Le Cambodge est membre de l'ASEAN, de l'OMC ainsi que de l'AFTA, ce qui offre la possibilité non négligeable d'entrer sur le marché asiatique. Sa position géographique est stratégique pour desservir les pays du Mékong.  
  • L'émergence d'une classe moyenne, bénéficiant de revenus sûrs, constitue une demande potentielle très importante.  
  • Taux de croissance du PIB cambodgien: 7% pour 2011 et 6.5% en 2010. 
  • C'est un pays en construction. La paix étant garantie, la politique étant stable et la volonté de formaliser les institutions prédisposent les investisseurs à se tourner vers ce pays.  
  • Tourisme, textile et agriculture sont les fleurons de l'économie du Cambodge.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.